newsletter septembre 2014
Écrit par Cristina Buffon   
15-09-2014

 

 

 

LE CHEMIN VERS SOI

Les clés du passage

 

 

NEWSLETTER SEPTEMBRE 2014

 

La pleine lune du 9 septembre a soulevé sur son passage les voiles de cette ombre qui se vit  au plus profond de nos cellules :  parts de soi encore  nourries de colère, d’injustice et de déception inconsolables,  souvenirs douloureux ancrés au cœur de notre mémoire cellulaire qu’il nous semblait pourtant avoir dépassés,  émotions cristallisées avec le temps autour de nos expériences( culpabilité, regrets, jalousie, honte, rejet, colère, impuissance, le découragement et le désespoir), projections négatives nourries de manque de confiance, de foi, de désillusion, de dégoût et principalement, toutes situations confondues, l’émergence d’un profond sentiment d’insécurité qui nous rappelle combien nous nous sommes vécus dans la peur et le contrôle.

 

…..certaines résistances ont cédé, certaines réalités enfouies ont émergés.

 

Autant d’impressions et de sensations, aussi incompréhensibles et inattendues soient –elles à regarder, reconnaître et accepter d’avoir vécu , non plus pour continuer à cautionner, mais pour utiliser cette première trame de vie comme base pour les choix à venir. Vouloir laisser mourir ces anciens systèmes pour définir, se redéfinir et choisir les bases du renouveau.

 

 

En résumé cette pleine lune a mis en exergue les égouts de notre être, les affres et les abîmes de l’ego, ce qui ne veut et ne peut lâcher…..toutes ces blessures difficiles à guérir , à pacifier et à accepter, ces épisodes de notre vie, dont les pages sont difficiles à tourner, qui réapparaissent comme une récurrence…..tout ce qui  se vivaient encore dans l’ombre est apparu au grand jour, comme offert à notre libre arbitre.

 

A l’arrière, un magnifique espace de libération et de paix profondes.

 

 

Le passage de septembre est une invitation à vouloir accepter l’inacceptable et permettre la libération définitive de tout ce qui continue de se vivre en soi dans les couloirs de la peur et du manque de confiance.

  Un nouveau choix : accepter, libérer et choisir d’abandonner pour s’abandonner à ce que la vie nous offre et non à ce que nous attendons ( l’Abandon).

A l’aube de ce mois d’octobre, la possibilité d’un recommencement, d’un nouveau départ ( la renaissance) et d’investir pleinement les fruits des toutes ces années de transformation.

 

Accepter, abandonner pour faire de la place et renaître à soi, recommencer autrement, réinvestir autrement sa vie depuis l’espace du cœur, depuis l’Unité, depuis la posture du créateur pour devenir pleinement maître de sa Vie.

 

STAGE

 

ACCEPTER , QUITTER ET LAISSER PARTIR

Faire le tri, digérer, faire le deuil, laisser partir, intégrer et prendre un nouveau  départ.

 

 

27 et 28 septembre 2014

 

 

Ce stage représente un passage important sur le chemin de la guérison et de la transformation de Soi.  En effet après avoir cherché, compris, libéré, nettoyé, guéri, transformé…il est temps de vivre les fruits de cette transformation et de se vivre dans ce nouvel espace de vie acquis et conquis, la demeure de notre cœur.

 

Vouloir accepter est la passerelle qui mène à la libération définitive et à l’intégration de nos expériences de vie, non seulement pour être en paix avec ce qui a été et qui j’ai été(ou pas pu être), mais véritablement pour en intégrer l’expérience et le sens de l’apprentissage , de sorte à ne plus avoir à revivre ce même type d’expérience.

 

L’acceptation est une fréquence du cœur qui nous amène à lâcher ce qui a été et ce qui n’a pas été, pour permettre un véritable espace à ce qui est en devenir.

 

Accepter et faire la paix pour pouvoir passer à autre chose, commencer, recommencer et s’offrir un nouveau départ, avec un espace libéré des résidus du passé.

 

Vouloir accepter l’inacceptable , pour permettre à la lumière de pénétrer en profondeur, au-delà de nos résistances et d’un sentiment d’injustice profond qui nous enferment dans la salle d’attente de notre guérison définitive.

Vouloir de toute son âme  transformer les blessures aussi profondes soient –elles pour se vouloir libres et libérés.

Vouloir déposer les armes et cesser de se vivre contre 

 

L’acceptation nous invite aux funérailles de nos expériences passées et de toutes ces parts de soi pour faire le deuil et se redonner la Vie autrement.

Un deuil libérateur

Humilité et pardon sont à la clé de ce passage.

 

Accepter ne veut pas dire cautionner ou plier l’échine, mais respirer avec l’expérience et vouloir faire la paix  pour qu’elle s’intègre et ainsi refermer la page de son histoire définitivement.

 

 

L’ABANDON 

 

 

Vouloir comprendre, guérir et transformer la blessure d’abandon pour retrouver le lien à soi, à la Vie et un profond sentiment de sécurité.

 

Comprendre et guérir la blessure d’abandon permet , au-delà de se sentir plus solide avec soi, de quitter la dépendance et d’être plus libre dans le lien à l’autre, de comprendre et d accepter l’abandon comme une force, une ressource. Savoir abandonner, perdre et laisser partir sans se sentir en danger ni menacé….savoir abandonner pour savoir s’abandonner et grandir sans porter tout avec soi. Grandir dans la légèreté et la liberté.

 

Tant que la blessure est active et non comprise, nous ne pouvons accepter l’abandon comme une ressource.

 

11 octobre

 

 

 

 

LA RENAISSANCE  

 

Renaître à soi, recommencer, le départ d’un nouveau cycle

 

12 octobre 2014

 

Un cycle d’humanité se termine, un niveau de conscience, des codes et des fonctionnements. C’est comme  la fin  d’un monde et l’émergence d’un nouveau dans la juste continuité de ce qui est. Le nouveau monde ne peut se vivre que dans la conscience de l’ancien, comme une classe qui nous aura permis d’accéder à la classe suivante. Il y a une transition, un passage pendant lequel l’humanité vit comme entre  et avec deux mondes qui se chevauchent et s’interpénètrent.

Une nouvelle conscience se met en place depuis longtemps sous les voiles de l’ancien monde, elle émerge avec plus de clarté grâce au travail de croissance et de libération des artisans de lumière.

 

Une nouvelle conscience qui nous parle du cœur, non comme organe, ni comme vision humaine sentiment, mais comme moteur, comme fréquence, comme nouveau roi de nos vie, là ou  le mental avait  régné pendant si  longtemps.

 

S’inviter à un nouveau commencement, renaître, vouloir redémarrer, reprendre, réinitialiser, réinventer  et se réinventer.

 

 

LE PERE 

Guérir le lien au père pour intégrer le Père en soi.

 

8 et 9 novembre 2014

 

 

Ce  stage propose de comprendre, guérir, faire la paix et accepter l’ histoire avec notre père  biologique, ce qui passe par la reconnaissance, la libération, le pardon mais surtout l’acceptation de tout ce qui a été et de tout ce qui nous a manqué. Apprendre à faire le deuil du papa idéal que nous attendions, nous espérions et que l’enfant en nous continue  d’attendre et  d’espérer.

 

Guérir, accepter, faire le deuil et lâcher pour réinvestir en soi et pour soi les ressources du  père, les intégrer et les vivre.

 

INTEGRER LE PERE EN SOI

 

Se libérer et faire la paix avec l’empreinte de notre père permet d apprendre à devenir son propre père et , par ce chemin de transformation intérieure ,de permettre l’espace  à l’essence et aux ressources du père en soi d’émerger.

Libérer le père extérieur pour permettre le père intérieur….tel est le chemin initiatique.

Intégrer le père veut dire pourvoir se protéger et poser des limites pour soi et non contre les autres, se sentir légitime simplement par sa juste présence sans se justifier ni s'expliquer sur qui je suis ou ce que je pense, sentir son autorité intérieure comme une présence qui peut s'exercer dans l'amour, ni dans la force, la contrainte ou les cris, pouvoir diriger sa vie dans la confiance et se faire confiance dans les choix et décisions.

Intégrer le père en soi permet de  retrouver pleinement son pouvoir personnel, accepter et recevoir l’amour de l’homme, trouver une harmonie dans le rapport à l’autorité et savoir décider pour soi.

 

 

 

Lieu Cabinet 22 , 22 rue Saint Léger, Genève

Stage deux jours : 380.-

Stage un jour : 200.-

 


 

 

MEDITATION

 

17 septembre

 

L’ACCEPTATION

 

 

19h30

 

20.-

 

Place de l’Octroi 9, Carouge

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 
STAGES MEDITATIONS CONFERENCES
Écrit par Cristina Buffon   
01-09-2014

 

 

 

STAGES AUTOMNE 2014

 

LE CHEMIN VERS SOI

Les clés du passage

 

 

La pleine lune du 10 août a permis la libération de bien des espaces, d’émotions et de blessures, comme si des pans de nos vie se manifestaient à nouveau pour nous permettre d’aller au fond de nos guérisons et de poser de nouveaux choix. Elle nous a fait revivre le chemin de ce qui a besoin de nous quitter et auquel, tout en le sachant, nous restons accrochés.

 

Il est grand temps de laisser derrière soi les ruines du passé, les anciens chemins parcourus, les habitudes et les sentiers battus pour investir un nouvel espace de vie, ce nouvel espace de vie si chèrement acquis et conquis , mais que nous regardons comme la demeure de nos rêves, tandis que nous continuons à vivre dans notre vieux taudis.

Vouloir reconnaître et laisser partir qui je ne suis pas ( accepter, quitter et laisser partir), pour découvrir qui je suis( renaître) et me réjouir de me révéler, de me déployer et de me faire grandir et prospérer.( le pouvoir créateur)

 

Quitter la maison de mon enfance pour habiter la maison de ma transformation : réaliser qui je suis devenu, l’habiter pleinement et nourrir tous les espaces de ma vie de foi, de prospérité, d’abondance et d’amour.

 

Ne plus investir l’énergie dans la lutte, contre ce qui est ou par opposition. Ne plus chercher à contrôler ce qui ne va pas. Investir pleinemet son énergie, son attention, ses pensées et ses ressources vers ce que je souhaite devenir. Développer mon potentiel et me réaliser.

 

 

 

LE CORPS ET LES EMOTIONS

Se libérer et s’alléger

 

6 septembre

 

Vouloir  investir le corps autrement, l’habiter, l’aimer et le réintégrer, en comprendre l’essence et l’importance à la fois pour se libérer des émotions de son histoire( mémoire cellulaire) et pour accéder à son  plein potentiel de ressources, qui nous donne puissance, vie, élan, dynamisme et légerté.

 

Vouloir le libérer des émotions encore enfouies et cristallisées qui nous rongent et nous conduisent à la maladie et au mal-être.

Vouloir le libérer des émotions qui entravent l’accès à la joie, la vitalité et la respiration.

 

Vouloir  l’aimer, le réparer et le  restaurer comme si nous pouvions le réinitialiser.

Vouloir réintégrer l’énergie de santé, de prospérité et d’abondance.

 

Comprendre le sens et le rôle de nos  émotions, les libérer pour alléger notre corps et notre vie, apprendre à les utiliser dans leur rôle premier : les messagères de notre âme.

 

Une belle journée pour se libérer, s’alléger et se ressourcer.

 

 

 

ACCEPTER , QUITTER ET LAISSER PARTIR

Faire le tri, digérer, faire le deuil, laisser partir, intégrer et prendre un nouveau  départ.

 

 

27 et 28 septembre 2014

 

 

Ce stage représente un passage important sur le chemin de la guérison et de la transformation de Soi.  En effet après avoir cherché, compris, libéré, nettoyé, guéri, transformé…il est temps de vivre les fruits de cette transformation et de se vivre dans ce nouvel espace de vie acquis et conquis. L’acceptation est une fréquence du cœur qui nous amène à lâcher ce qui a été et ce qui n’a pas été, pour permettre un véritable espace à ce qui est en devenir.

Accepter et intégrer ce qui a été, toute notre histoire de vie et au-delà, pour pouvoir réintégrer d’autres parties de soi, encore voilées en attente de se montrer.

Accepter et faire la paix pour pouvoir passer à autre chose, commencer, recommencer et s’offrir un nouveau départ, avec un espace libéré des résidus du passé.

 

Accepter, quitter et laisser partir tout ce qui n’a plus lieu d’être ,mais que je retiens par peur, par habitude, parce que je connais….

 

Vouloir accepter demande l’humilité de reconnaître ce qui ne l’est pas.

 

Accepter ne veut pas dire cautionner ou plier l’échine, mais respirer avec l’expérience et vouloir faire la paix  pour qu’elle s’intègre et ainsi refermer la page de son histoire définitivement.

Faire de la place, permettre de l’espace pour les nouvelles fréquences qui émergent.

 

 

 

L’ABANDON 

Guérir la blessure d’abandon pour retrouver le lien à soi et la sécurité intérieure.

Vouloir intégrer la force de l’abandon pour s’abandonner à la Vie.

 

11 octobre

 

 

 

 

LA RENAISSANCE  

 

Renaître à soi, recommencer, le départ d’un nouveau cycle

 

12 octobre 2014

 

Un cycle d’humanité se termine, un niveau de conscience, des codes et des fonctionnements. C’est comme  la fin  d’un monde et l’émergence d’un nouveau dans la juste continuité de ce qui est. Le nouveau monde ne peut se vivre que dans la conscience de l’ancien, comme une classe qui nous aura permis d’accéder à la classe suivante. Il y a une transition, un passage pendant lequel l’humanité vit comme entre  et avec deux mondes qui se chevauchent et s’interpénètrent.

Une nouvelle conscience se met en place depuis longtemps sous les voiles de l’ancien monde, elle émerge avec plus de clarté grâce au travail de croissance et de libération des artisans de lumière.

 

Une nouvelle conscience qui nous parle du cœur, non comme organe, ni comme vision humaine sentiment, mais comme moteur, comme fréquence, comme nouveau roi de nos vie, là ou  le mental avait  régné pendant si  longtemps.

 

S’inviter à un nouveau commencement, renaître, vouloir redémarrer, reprendre, réinitialiser, réinventer  et se réinventer.

 

 

LE PERE 

Guérir le lien au père pour intégrer le Père en soi.

 

8 et 9 novembre 2014

 

 

Ce  stage propose de comprendre, guérir, faire la paix et accepter l’ histoire avec notre père  biologique, ce qui passe par la reconnaissance, la libération, le pardon mais surtout l’acceptation de tout ce qui a été et de tout ce qui nous a manqué. Apprendre à faire le deuil du papa idéal que nous attendions, nous espérions et que l’enfant en nous continue  d’attendre et  d’espérer.

 

Guérir, accepter, faire le deuil et lacher pour réinvestir en soi et pour soi les ressources du  père, les intégrer et les vivre.

 

INTEGRER LE PERE EN SOI

 

Se libérer et faire la paix avec l’empreinte de notre père permet d apprendre à devenir son propre père et ,par ce chemin de transformation intérieure ,de permettre l’espace  à l’essence et aux ressources du père en soi d’émerger.

Libérer le père extérieur pour permettre le père intérieur….tel est le chemin initiatique.

Intégrer le père veut dire pourvoir se protéger et poser des limites pour soi et non contre les autres, se sentir légitime simplement par notre juste présence sans se justifier ni s'expliquer sur qui nous sommes ou ce que nous pensons, sentir son autorité intérieure comme une présence qui peut s'exercer dans l'amour, ni dans la force, la contrainte et les cris, pouvoir diriger sa vie dans la confiance et se faire confiance dans les choix et décisions que nous pouvons prendre surtout en s'appuyant sur notre intuition pour intégrer le féminin.

Intégrer le père en soi permet de  retrouver pleinement son pouvoir personnel, accepter et recevoir l’amour de l’homme, trouver une harmonie dans le rapport à l’autorité et savoir décider pour soi.

 

Intégrer le père pour une femme veut dire retrouver son propre pouvoir, se réaliser depuis l’intérieur , se sentir légitime dans son féminin et tout ce qu’il représente et sortir de l’illusion du pouvoir qu’elle confère à l’homme .

Intégrer le père pour un homme, c'est la possibilité d'intégrer et de faire émerger l'essence du masculin ni dans la lutte, ni dans la résistance, ni dans le pouvoir, mais dans une juste assise intérieure.

 

 

 

Se reconnecter à son propre pouvoir, la légitimité, l’autorité, la puissance, l’assise, la direction et la guidance.

 

 

 

MAÎTRE ET CREATEUR DE SA VIE

 

22  novembre

 

Se vivre depuis l’Unité 

Se rassembler, se retrouver, s’unifier.

Comprendre le sens de la dualité et apprendre à en utiliser la force.

Le regard de l’unité : le regard de la clarté , de la conscience et de l’acceptation du tout.

La pensée créatrice et le verbe créateur : les outils pour créer sa vie.

L’énergie créatrice : retrouver l’énergie de l’abondance.

 

Une nouvelle conscience, un nouvel alphabet, une nouvelle grammaire, de nouvelles clés, de nouvelles manières de s’envisager, une nouvelle lecture du monde et de se vivre nous sont accessibles comme de nouvelles portes qui s’ouvrent à notre conscience.

Ce stage propose de découvrir les clés de la conscience fondée sur le Cœur( l’Unité) et de se reconnecter au Maître et au Sage intérieurs pour s’installer plus loin dans une maturité intérieure et spirituelle.

 

 

 

LES CLES DE L’ABONDANCE

 

23 novembre

 

 

 

 

LA PUISSANCE DE L’AMOUR 

Guérir les blessures du cœur et de l’âme pour retrouver la puissance de l’amour.

 

Guérir la blessure d’amour

 

6 décembre 2014

 

 

 

LA BLESSURE DE TRAHISON

Comprendre et guérir la blessure de trahison.

 

7 décembre 2014

 

 

 

Lieu Cabinet 22 , 22 rue Saint Léger, Genève

Stage deux jours : 380.-

Stage un jour : 200.-

 


 

 

MEDITATION

 

17 septembre

 

15 octobre

 

19 novembre

 

4 décembre

 

19h30

 

Place de l’Octroi 9, Carouge

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CONFERENCES

 

 

Dans le cadre du salon HOLISTICA , à l’hôtel Ramada, la Praille, Genève.

Programme sur le site Holistica

 

19,20 et 21 septembre

 

 

 

 

« LE CHEMIN VERS L’UNITE : les clefs du passage »

Un chemin vers le cœur et vers soi.

 

« VOULOIR PARDONNER »

 

 

« GUERIR LA BLESSURE DE TRAHISON »

 

 

« LE SENS DE NOS BLESSURES INTERIEURES « 

Les clefs de la guérison

.

 

 


 


  

 

 
STAGE AUTOMNE 2014
Écrit par Cristina Buffon   
28-07-2014

 

 

 

LE CHEMIN VERS L’UNITE

Les clés du passage

 

 

La fin d’un cycle se confirme, se manifeste et devient évident. S’installe une nouvelle présence à soi. Des éléments se détachent, se défont et nous quittent au –delà de ce que nous choisissons de quitter nous-mêmes.

 

Sommes-nous prêts à ce détachement ?

 

Les portes de l’univers sont  grandes ouvertes nous offrant et nous indiquant  de nouveaux chemins, de nouvelles perspectives  et de nouvelles manières de s’envisager. Il nous faut encore et toujours quitter nos anciens prismes de vie, de lecture et nous inviter  à s’en remettre et à vouloir se libérer, se dépouiller de tout  ce qui ne pourra plus faire partie du voyage.

Se  dévêtir de soi pour se retrouver Soi.

 

  La conscience grandit et avant de pouvoir  comprendre le sens de nos expériences passées, pour les accepter et les intégrer, elles ont besoin d’être libérées des poches émotionnelles qui les contiennent et les croyances qui y  ont été associées. Elles ont besoin  d’être vues, à nu, libérées de la manière dont elles ont été vécues pour  en tirer toute la quintessence de l’apprentissage et ne plus avoir à les revivre.

 

Dissoudre les nœuds de l’ego.

 

L’HUMILITE

 

Au  seuil de la porte de la Vie, d’un Renouveau possible et d’une Renaissance intérieure pour se vivre autrement, l’humilité devient la clé de tous les possibles. L’humilité d’accepter, de pardonner, de lâcher et de s’agenouiller devant la vie, notre vie pour lui remettre les rennes.

 

L’humilité de reconnaître toutes les illusions vécues, les certitudes sur soi et sur la vie, accepter que les choses puissent s’envisager autrement…accepter le mouvement de la vie, ce qui a été ou pas, ce qui est parti, ce qui ne sera plus pour permettre à la vague du renouveau de nous surprendre sur tout ce qui est à venir.

 

L’humilité d’accepter d’avoir été blessé, d’avoir eu mal, d’être tombé et de s’être retrouvé face à la poussière.  Reconnaître la vulnérabilité, l’espace sensible et pur.

 

L’humilité d’accepter de s’être maintes fois trompés, non comme un échec, mais comme le seul et l’unique moyen de grandir dans le discernement et la conscience.

L’humilité de ne pas pouvoir et de ne pas savoir pour s’en remettre à l’inspiration de la vie.

 

L’humilité  invite à s’incliner, à s’assouplir et à quitter cette posture de rigidité qui nous maintient debout, cristallisés dans nos certitudes, nos projections et nos illusions.

Une invitation à faire  le bilan autrement…..

 

Les clés du passage d’une conscience fondée sur l’ego à une conscience fondée sur le cœur nous bouscule dans les derniers bastions qui résistent. Une fois que le travail de transformation aura été fait, vouloir pardonner,  vouloir s’alléger, vouloir accepter et grandir dans l’humilité…pour se retrouver et être avec , pour respirer ce qui est, sans illusion, ni croyances, ni attentes, ni prétention de comment les choses devraient être …

 

Se faire renaître pour se redonner la vie dans une autre fréquence, une autre vibration, une autre conscience : recommencer, prendre un nouveau départ depuis une matrice transformée, conscientisée, armé du regard du créateur, qui voit croissance, expansion  et opportunité à grandir de chaque expérience,  là où  le mental ne voyait que subir, impuissance et solutions à trouver.

 

 

CHOIX ET DISCERNEMENT.

 

Accepter permet de choisir, de se choisir , de se réinvestir et de se créer. A la clé de ce passage : le discernement.

 

Le discernement nous amène au choix par choix, par conscience et non le choix par défaut, par ignorance.

Se retrouver à la croisée des chemins et vouloir choisir  ce qui élève, ce qui rend magique, ce qui nous mène vers l’accomplissement de notre être.

 

Investir le corps devient force et puissance dans chaque élément que nous investissons de notre vie.

Investir le corps pour poser et ancrer chaque choix, chaque vouloir, chaque nouvelle pensée lumière. Investir le corps pour permettre à la lumière de jaillir et de s’offrir, à la puissance de notre vie de se révéler derrières les voiles qui auront été transformés.

 

Vouloir se choisir pour se créer, se donner vie et s’accomplir.

Grandir dans la faculté de discernement pour voir, pour y voir clair même si l’ego préfère élire domicile dans les limbes de l’illusion.

 

 

 

LE CHEMIN VERS L’UNITE

Les clés du passage

 

                                  

STAGES

 

LA BLESSURE D’INJUSTICE

 

30 et 31 août

 

Comprendre  et guérir la blessure d’injustice.

Grandir dans la reconnaissance, le droit à exister  et quitter le  sentiment d’injustice pour retrouver la justesse de l’âme.

 

Dans ce passage de transition vers l’Unité, il est temps de rapatrier toutes les parties de soi qui se vivent encore dans l’impuissance, dans un sentiment d’incompréhension et d’injustice, toutes ces parties  de soi qui se  vivent encore dans le rejet de ce qui est, dans le jugement et produisent de l’énergie négative contre.

 Ce qui est injustice pour notre ego se veut justesse pour notre âme.

 

Vouloir guérir la blessure d’injustice, c’est vouloir la retrouver en soi d’abord, en retrouver la fondation  et la racine, en libérer l’essence et la souffrance.

 

Elle nous invite  à grandir dans la fréquence de la reconnaissance de soi et de ce qui est : vouloir reconnaître pour vouloir accepter, lâcher et laisser partir pour  ne plus nourrir ce qui est déjà périmé depuis si longtemps.

Elle nous invite à grandir dans le droit à exister.

 

Elle  nous invite à revisiter nos croyances cristallisées, nos certitudes pour assouplir notre vision du monde et envisager que les choses autrement. Elle invite à intégrer et à comprendre le sens de la justice pour l’ego pour retrouver le sens de la justesse pour l’âme.

 

Une guérison extraordinaire et essentielle en cette période de renouveau.

 

 

LE CORPS ET LES EMOTIONS

 

6 septembre

 

Vouloir  investir le corps autrement, l’habiter, l’aimer et le réintégrer, en comprendre l’essence et l’importance pour l’intégration des changements à venir.

 

Vouloir  l’aimer, le réparer et le  restaurer comme une réinitialisation.

Vouloir réintégrer l’énergie de santé, de prospérité et d’abondance.

 

Comprendre le sens et le rôle de nos  émotions, les libérer pour alléger notre corps et notre vie, apprendre à les utiliser dans leur rôle premier : les messagères de notre âme.

 

 

LA PORTE DE LA LIBERATION

 

7 septembre 2014

 

La porte de la libération nous invite à déposer à ses pieds tous les bagages du passé, de soi et de son histoire, les schémas, les anciens modes, l’état de victime et  de subir, les peurs, l’impuissance, les croyances, tout ce qui a constitué la réalité d’une conscience fondée sur l’ego.

 Déposer ces bagages  avec amour, délicatesse et  gratitude, conscient du rôle précieux que chacune de ces parties  aura joué.

Déposer, franchir  la porte, comme déshabillés et derrière la porte, découvrir une nouvelle vie, une nouvelle conscience  à investir.

 

Cette journée  invite à faire de la place, à retrouver  de l’espace et à se vivre plus léger pour, à la fois accueillir ce que la vie nous offre avec un regard dépoussiéré et laisser émerger la vibration de notre  cœur.

 

Depuis le cœur, tout est magie.

 

 

ACCEPTER ET FAIRE LA PAIX.

Faire le tri, digérer, faire le deuil, laisser partir, intégrer et prendre un nouveau  départ.

 

 

27 et 28 septembre 2014

 

 

Accepter et intégrer ce qui a été, toute notre histoire de vie et au-delà, pour pouvoir réintégrer d’autres parties de soi, encore voilées en attente de se montrer, celles qui ont peur d’exister et de se montrer au grand jour.

Accepter et faire la paix pour pouvoir passer à autre chose, commencer, recommencer et s’offrir un nouveau départ, avec un espace libéré des résidus du passé.

Vouloir accepter demande l’humilité de reconnaître ce qui est encore blessé, en  attente, en colère ou qui ne comprend pas.

 

Vouloir accepter et faire la paix, libérer, et au-delà vouloir lâcher le passé et la somme de tous les passés. Vouloir  intégrer le sens de l’expérience, le sens de la dualité depuis l’unité et dans l’unité….pour réintégrer les parties de soi, les connaissances et les potentiels qui étaient cachés derrière les voiles de nos illusions.

Vouloir dissoudre les voiles de l’ego.

 

Accepter ne veut pas dire cautionner ou plier l’échine, mais respirer avec l’expérience et vouloir faire la paix  pour qu’elle s’intègre et ainsi refermer la page de son histoire définitivement.

Faire de la place, permettre de l’espace pour les nouvelles fréquences qui émergent.

 

 

RENAÎTRE  

 

Renaître à soi, recommencer, le départ d’un nouveau cycle

 

11 et 12 octobre 2014

 

Un cycle d’humanité se termine, un niveau de conscience, des codes et des fonctionnements. C’est comme  la fin  d’un monde et l’émergence d’un nouveau dans la juste continuité de ce qui est. Le nouveau monde ne peut se vivre que dans la conscience de l’ancien, comme une classe qui nous aura permis d’accéder à la classe suivante. Il y a une transition, un passage pendant lequel l’humanité vit comme entre  et avec deux mondes qui se chevauchent et s’interpénètrent.

Une nouvelle conscience se met en place depuis longtemps sous les voiles de l’ancien monde, elle émerge avec plus de clarté grâce au travail de croissance et de libération des artisans de lumière.

 

Une nouvelle conscience qui nous parle du cœur, non comme organe, ni comme vision humaine sentiment, mais comme moteur, comme fréquence, comme nouveau roi de nos vie, là ou  le mental avait  régné pendant si  longtemps.

 

S’inviter à un nouveau commencement, renaître, vouloir redémarrer, reprendre, réinitialiser, réinventer  et se réinventer.

 

 

LE PERE 

Intégrer le père en soi

 

8 et 9 novembre 2014

 

Intégrer le  père en soi veut dire accéder en soi aux ressources du père : conscience, positionnement, guidance, légitimité, assise et autorisation. Une véritable assise intérieure qui nous amène à rencontrer le sage et le maître en soi.

 

Accéder pleinement à ces ressources et pouvoir les intégrer demande de vouloir guérir et faire la paix avec toute l’histoire avec notre père biologique.

 

Ce  stage propose de comprendre, guérir, faire la paix et accepter l’ histoire avec notre père  biologique, ce qui passe par la reconnaissance, la libération, le pardon mais surtout l’acceptation de tout ce qui a été et de tout ce qui nous a manqué. Apprendre à faire le deuil du papa idéal que nous attendions, nous espérions et que l’enfant en nous continue  d’attendre et  d’espérer.

Guérir, accepter, faire le deuil et lacher pour réinvestir en soi et pour soi les ressources du  père, les intégrer et les vivre.

 

Se reconnecter aux ressources du Père et intégrer le père en soi.

 

 

L’UNITE 

MAÎTRE ET CREATEUR DE SA VIE

 

22 et 23 novembre

 

Se vivre depuis l’Unité 

Se rassembler, se retrouver, s’unifier.

Comprendre le sens de la dualité et apprendre à en utiliser la force.

Le regard de l’unité : le regard de la clarté , de la conscience et de l’acceptation du tout.

La pensée créatrice et le verbe créateur : les outils pour créer sa vie.

L’énergie créatrice : retrouver l’énergie de l’abondance.

 

Une nouvelle conscience, un nouvel alphabet, une nouvelle grammaire, de nouvelles clés, de nouvelles manières de s’envisager, une nouvelle lecture du monde et de se vivre nous sont accessibles comme de nouvelles portes qui s’ouvrent à notre conscience.

Ce stage propose de découvrir les clés de la conscience fondée sur le Cœur( l’Unité) et de se reconnecter au Maître et au Sage intérieurs pour s’installer plus loin dans une maturité intérieure et spirituelle.

 

 

LA PUISSANCE DE L’AMOUR 

Guérir les blessures du cœur et de l’âme pour retrouver la puissance de l’amour.

 

Guérir la blessure d’amour

 

6 décembre 2014

 

 

 

LA BLESSURE DE TRAHISON

Comprendre et guérir la blessure de trahison.

 

7 décembre 2014

 

 

 

Lieu Cabinet 22 , 22 rue Saint Léger, Genève

Stage deux jours : 380.-

Stage un jour : 200.-

 

 

 

 

 

 


 

 

 
<< Début < Précédente 11 12 13 14 15 16 17 18 Suivante > Fin >>

Résultats 53 - 56 sur 71

 
Cristina Buffon, Genève - all rights reserved - site concept & creation cri-at-mapage.ch - 2006/2013